CERL Thesaurus

Map

Other Formats

You may also download this records in one of the following formats
JSON (new format)
YAML (new format)

Barba, Gustave-Émile

Record IDcni00061993
URIhttp://thesaurus.cerl.org/record/cni00061993
Biographical Data1803 - 1867
Last Edit2016-08-15

General Note

Libraire et éditeur ; également éditeur de cartes et d'atlas ; "éditeur (ou : propriétaire) des œuvres de Pigault-Lebrun et de Paul de Kock" ; "éditeur du supplément au Dictionnaire de l'Académie française, et du Cabinet littéraire". - Né à Paris le 4 (ou le 3) nov. 1803. Fils et successeur du libraire parisien Jean-Nicolas Barba (1769-1846), divorcé de la libraire (Louise-) Marie-Françoise (-Lucie) Cavanagh dès le 27 mars 1803 et qui déclare à sa naissance que Gustave-Émile est de lui et de sa belle-sœur Adélaïde Cavanagh. Frère (ou demi-frère) puîné du libraire parisien Henri (-Frédéric) Barba. Vers 1827, s'établit libraire, d'abord au Palais-Royal. Breveté libraire le 30 août 1838 en succession de son père. En 1847, conçoit l'idée des romans à 20 centimes. Déclaré en faillite le 9 juillet 1847 ; obtient un concordat avec ses créanciers. Éditeur de romans contemporains. Éditeur notamment de l'"Atlas de la France illustrée" (1852-1860). Dès 1855, au plus tard, utilise également l'appellation "Cavanagh, dit Barba". Le 5 janv. 1857, remplace le libraire parisien Jean-François Dufour au décès de celui-ci. Impliqué dans divers procès l'opposant à des auteurs et éditeurs, il est notamment condamné, par arrêt de la Cour de cassation du 3 fév. 1857, "pour avoir publié les Mémoires du duc Louis de Saint-Simon tels qu'ils ont été reproduits en 1829, attentant ainsi au droit exclusif du duc Henri de Saint-Simon et de la maison Hachette". Par un acte du 31 déc. 1862, cède sa librairie à son fils Georges-Émile Barba, qui est breveté libraire le 24 mars 1863 en sa succession. Mais à la suite d'une plainte déposée peu après par Henri-Frédéric Barba, il apparaît que la déclaration de reconnaissance en paternité de Gustave-Émile par Jean-Nicolas Barba était nulle. Gustave-Émile et son fils Georges-Émile Barba (dits désormais "Cavanagh") sont alors condamnés à ne plus porter le patronyme "Barba", leur demande de prescription trentenaire étant rejetée ; ce nom ayant toutefois été porté de bonne foi et la librairie de Gustave Barba ayant acquis une grande renommée, Georges-Émile Cavanagh est autorisé à continuer d'utiliser commercialement le nom "Barba" comme ancienne désignation de l'établissement familial (jugement du 26 déc. 1865, confirmé le 12 juillet 1866 par le Tribunal civil de la Seine puis le 20 juillet 1867 par la Cour de Paris). Gustave-Émile Cavanagh, dit Barba, décède en mai 1867
Source(s) consultée(s) en vain: Imbert. - Quérard. - Annuaire des imprimeurs, 1828. - Annuaire des imprimeurs, 1829. - Felkay

More Information

Further Biographical Data04.11.1803-05.1867
Dates of Activity1827?-1863
Intellectual ResponsibilityAuteur
Profession / OccupationDistributeur, Imprimeur-libraire
ActivityType de document concerné: Texte imprimé
NationalityFrance

Place of Activity

Place of ActivityParis; Au Palais-Royal. - Rue Mazarine (, faubourg Saint-Germain), n° 34. - Rue de Seine, n° 31. - Rue Cassette (, n° 8) (1827 - 1863)

Related Entries

See alsoBarba, Gustave-Émile
Personal name record

Names

HeadingBarba, Gustave-Émile
used in: Bibliothèque nationale de France, Paris
Variant NameBarba, Gustave
Barba fils
Cavanagh, Gustave-Émile
Cavanagh, dit Barba, Gustave-Émile

Sources

Found inAnnuaire des imprimeurs, 1835. — Annuaire de l'imprimerie, 1841. — Annuaire de l'imprimerie, 1845. — Manuel-annuaire de l'imprimerie : sous la forme "G. Cavanagh, dit Barba". — Werdet : le dit né vers 1805 et successeur de son père dès 1836. — DBF : le mentionne dans la notice de Jean-Nicolas Barba ; le dit né en 1805. — Mollier : le dit à tort frère de Jean-Nicolas Barba. — Laharie, P. Liste : distingue "Barba, Gustave" (successeur de Jean-Nicolas Barba) et "Cavanagh, dit Barba, Gustave-Émile" (successeur de Jean-François Dufour). — Hist. de la librairie