CERL Thesaurus

Clarisses Urbanistes, Beauvais

Record IDcnc00016330
URIhttp://thesaurus.cerl.org/record/cnc00016330
Biographical Data1629 - 1790
Last Edit2016-05-24

General Note

C'est le 5 novembre 1630 que la communauté des Soeurs Grises de Beauvais adopta la clôture définitivement et officiellement, après les lettres de fondation d'Anne d'Autriche et de Marie de Médicis du 13 février 1629 et l'arrêt d'approbation du Parlement du 19 mai 1629. Communauté de l'ordre des Urbanistes, ordre rattaché à celui de Sainte-Claire (deuxième ordre franciscain) mais avec une règle moins austère. Le monastère passe sous la juridiction de l'évêque du lieu après 1630. A la Révolution il comptait 49 religieuses; toutes déclarèrent vouloir continuer la vie commune, mais elles furent dispersées

More Information

Further Biographical Data1629-1790
Intellectual ResponsibilityAuteur
Primary Language(s)French
Based inFrance

Related Entries

Names

HeadingClarisses Urbanistes, Beauvais
used in: Bibliothèque nationale de France, Paris
Variant NameMonastère d'Urbanistes, Beauvais ; 1629-1790
Soeurs Grises de Beauvais

Sources

Found inCORELI, Institut catholique de Paris. — L'adoption de la clôture par les Soeurs Grises de Beauvais / Jean Vinot Préfontaine, Revue d'histoire franciscaine, 1927, pp. 40-48. — Les Cordelières en Picardie / Jacques Coquelle, 1994. — La mise sous clôture des soeurs Grises de la province franciscaine de France Parisienne au 17e siècle / Pierre Moracchini, dans Les religieuses dans le cloître et dans le monde, Actes du 2e Colloque international du CERCOR, Poitiers 1988, Ed. 1994, pp. 635-658

Other Formats

You may also download this records in one of the following formats
JSON (new format)
YAML (new format)